Le vaisseau amiral

Boutique Maison Francis Kurkdjian

Dans le quartier du Marais, à Paris, au 7, rue des Blancs Manteaux, les bâches tombent, la devanture s’anime, la porte s’ouvre et les étagères s’emplissent de flacons. Forall Studio dévoile le nouvel écrin de la Maison Francis Kurkdjian.

 

Derrière la grille d’époque, il ne subsiste plus grand chose de la boucherie puis de l’atelier d’ébéniste qui occupèrent jadis le local. Mais entre les meubles en chêne, sur le sol en béton ciré incrusté de cabochons en laiton, sous les corniches dorées ou le long de la bibliothèque, le badaud croit pourtant reconnaître l’espace. Ce n’est pas la première fois que la maison de parfums ouvre une boutique à cet emplacement et Forall Studio n’en est pas là à son coup d’essai. Au milieu des étais tels des colonnes et des bâches telles des rideaux de velours, un comptoir éphémère y avait déjà été créé en décembre 2014 (cliquez ici pour voir le projet). Quel intrigant contraste, alors, que celui associant l’univers du parfumeur d’une part, et le charme déroutant d’un local désossé de l’autre.

 

Aujourd’hui, les parfums sont à l’essence même du projet. Les architectes ont en effet conçu l’espace comme une mise en abyme des élixirs de la maison Francis Kurkdjian. Les niches, bibliothèques et commodes, en chêne clair, dessinées sur mesure par le studio sont autant d’écrins pour les précieux parfums. Leurs formes se font écho, leur matérialité aussi. L’éclat de la feuille d’or des corniches, du laiton brossé ou du veinage doré du marbre de Callacata renvoie à celui des flacons que font briller les plateaux rétro-éclairés des étagères suspendues. La fluidité des fragrances a quant à elle inspiré le dessin d’un long mur courbe et enveloppant, recouvert d’un enduit à base de poudre de marbre, qui accompagne le visiteur depuis l’entrée de la boutique, arbore le monogramme de la Maison de Parfum et cache subtilement un poteau contribuant à la stabilité de l’immeuble.

 

Le dallage à cabochon, traditionnel dans les hôtels particuliers du Marais, est également soumis aux logiques de cet espace mouvant: plus on avance dans la boutique, plus la trame des cabochons s’estompe. Face aux volutes du mur, sur un sol immaculé et au milieu des étagères en lévitation, voilà le visiteur sur un petit nuage, sublimé.

 

Le toucher et la vue s’allient ainsi à l’odorat dans cet espace synesthétique, où :

 

Comme de longs échos qui de loin se confondent

Dans une ténébreuse et profonde unité,

Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

 

Maison Francis Kurkdjian est aujourd’hui présente dans 36 pays et près de 400 espaces de vente. La maison et Forall studio collaborent ensemble depuis 3 ans pour le dessin et la déclinaison de sa charte architecturale sur l’ensemble du réseau, qu’il s’agisse de boutiques en propre, corner ou de flagship store.

 

*Correspondances, Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1857

Programme Enseigne principale d’une grande marque parisienne de parfumerie

Lieu 7 rue des blancs manteaux, Paris, France

Client Maison Francis Kurkdjian

Équipe Forall (architecte mandataire) 

Calendrier Livré en 2015

Mission Complète

Surface 36m2 SP + 10m2 de stockage en sous-sol

Budget 190 K€ HT

Crédit photo Nathalie Baetens